Allocations solidaires étudiantes  financées par la Région Auvergne Rhône-Alpes

De plus en plus d’étudiants doivent financièrement s’assumer pour des raisons très diverses : absence de reconnaissance familiale, besoin d’autonomie, famille en difficulté telles que chômage ou maladie ou deuil, …  ce qui influe de manière négative sur le bon déroulement de leurs études et parfois entraîne des attitudes de détresse. C’est pourquoi, dès 2007, les écoles de l’IPL, proches de leurs étudiants et à leur écoute, ont eu une réflexion commune pour tenter de pallier cette situation et aider les étudiants à poursuivre leur cursus dans les meilleures conditions (c’est le cœur du métier des écoles). Elles ont donc déposé une demande de subvention à la Région qui y a répondu favorablement. Depuis lors, les écoles peuvent proposer à leurs étudiants, des allocations, financées par la Région, en contrepartie de services apportés à l’école et par la même, aux autres étudiants.

Ce soutien financier leur permet de se libérer en partie des soucis matériels afin de mieux se consacrer à leurs études. IPL veille à ce que l’attribution de ces allocations ne soit pas en concurrence avec le travail effectué par le personnel des écoles.

Ce sont 121 étudiants qui ont ainsi bénéficié de ces aides grâce à une subvention de 46 500 € dans le cadre du COMESUP 2017.

logo_ARA_partenaire-cmjn_cartouche_bleu

vie-etudiante-1

La médecine préventive des étudiants

vie-etudiante-2-1

En 2009 les écoles ont souhaité qu’IPL embauche un médecin en charge de la médecine préventive des étudiants des 4 écoles afin d’assurer le suivi médical des élèves « ingénieur », de contribuer aux actions de sensibilisation et de prévention et enfin de participer à un observatoire des problématiques de santé dans la population étudiante.

Le médecin bénéficie d’un cabinet médical dans chacune des écoles et d’une excellente collaboration avec les équipes pédagogiques et administratives des 4 écoles.

Le mieux-être des étudiants

L’évolution de la société fait que les situations de détresse des étudiants sont plus fréquentes et plus sérieuses (enquête nationale sur la santé des étudiants), or les écoles de l’IPL ont comme objectif d’améliorer le mieux-être des étudiants d’où la mise en place d’une réflexion commune.

Ainsi en 2012 il nous est apparu que le meilleur dispositif pour la prévention santé des étudiants est de non seulement sensibiliser mais aussi former les encadrants à savoir détecter les signaux envoyés par les étudiants puis évaluer les situations afin d’identifier les suites à donner. Ainsi IPL a organisé des groupes de partage d’expériences autour d’une personne experte et du médecin ; pour la constitution des groupes nous avons veillé à la mixité entre les écoles, ce qui permet de libérer la parole plus facilement.

La consultante a ensuite rédigé un document de synthèse, dense, représentatif de la profondeur des apports des participants et de leur questionnement et dans lequel sont donnés les contenus théoriques demandés.

vie-etudiante-3